PIB 2011 : un deuxième trimestre peu prometteur pour la France


Le produit intérieur brut semble avoir pris un bon départ en France au début de l’année 2011. La situation économique actuelle bouleverse pourtant la donne. Zoom sur les résultats d’une enquête effectuée par l’Insee.

Un bilan positif du premier trimestre 2011

Entre le mois de janvier et mars 2011, le volume de l’indicateur économique en France augmente de 0,9 % par rapport à un résultat de 0,3 % enregistré à la fin de l’année 2010. Cette statistique révèle la progression des dépenses de consommation au sein de chaque ménage. Au cours de ce premier trimestre, la production totale de biens et services demeure dynamique avec une nette croissance de la production manufacturière et des diverses branches de l’industrie agroalimentaire de + 1,4 %. Si le gouvernement prévoit une croissance de 2, 25 % à l’horizon 2012, les résultats des enquêtes menées par l’Insee s’avèrent peu prometteurs.

La stagnation du PIB au deuxième trimestre

Le produit intérieur brut maintient son taux à 0, 9 % avec un recul du niveau de vie de la population à – 0,7 %. La production des services au niveau des entreprises est mise en cause avec une nette diminution des importations et une stagnation au niveau des exportations également. La conjoncture actuelle perturbe ainsi le budget 2012 actuellement en pleine préparation. Pour atteindre cet objectif de plus de 2 % fixé par Bercy, un taux de croissance de 0, 5 % doit être enregistré sur le reste de l’année 2011. Cette situation devrait évoluer d’ici la fin du mois d’août selon le gouvernement.