Réduction des frais bancaires en 2012 mais augmentation d’autres services…


La facturation des activités bancaires sur tous les profils clients sera réduite en 2012. Cependant, ces diminutions peuvent cacher des augmentations dans d’autres services. Et les charges seront différentes d’une banque à une autre.

Plus significatif pour les gros consommateurs

D’après la onzième étude réalisée par l’association des consommateurs CLCV en collaboration avec le magazine Mieux vivre son argent, la réduction sera de 0,46 % pour le « petit consommateur », c’est-à-dire une facturation moyenne de 68,79 euros dans l’année. Le « consommateur moyen » bénéficiera d’une baisse de 1,46 % soit 236,49 euros annuel. Le « gros consommateur », quant à lui, est celui qui tirera des avantages plus significatifs avec une réduction de 2,35 % équivalant à 572,90 euros de frais par an.

Jusqu’où vont les avantages ?

La question est de savoir si cette mesure entraine de vrais changements ou pas. Car d’après le rapport du mois de décembre de l’Observatoire des tarifs bancaires, l’indice des services financiers a augmenté de 5,8 % en 5 ans. Par ailleurs, cet allègement est dû à la réduction des tarifs pratiqués outre-mer qui sont largement plus élevés que ceux pratiqués en métropole. De plus, les banques ne sont tenues d’aucun consensus et d’un établissement à un autre, les frais peuvent doubler pour le même client. Cet écart peut atteindre 164 %.

Les consommateurs se doivent d’être plus lucides

Les consommateurs doivent faire attention aux offres des différents établissements bancaires. D’une pratique courante, les diminutions se compensent dans l’augmentation des frais des autres services, comme la cotisation de la carte bancaire, le chèque de banque, les oppositions de chèques ou la consultation sur internet. Et derrière les avantages mis en avant par certaines banques, se cachent des contraintes diverses. Ainsi, il revient aux clients de voir si l’offre d’une banque leur convient plus par rapport à une autre, d’autant qu’il est très couteux de changer de banque.