Réforme des retraites : nécessaire, mais pas satisfaisante


La France va mal, c’est un constat accablant. Le vieillissement de la population et la réforme des retraites viennent s’ajouter à la liste des petits et gros tracas auxquels les Français doivent faire face. Les chiffres sont alarmants, il y a un déficit de 8.2 milliards d’euros cette année et la situation ne va faire qu’empirer.

En effet on prévoit un déficit de 58 milliards d’euros d’ici 2011 et ce bilan risque de s’alourdir avec la crise. La réforme sur les retraites devient donc impérative.

La réforme n’est pas encore lancée que les débats promettent d’êtres rudes. Le conseil d’orientation des retraites doit rendre un rapport sur au début de 2010 sur l’état des comptes et les prévisions. Les parlementaires ont aussi demandé d’étudier un nouveau mode de calcul pour les pensions. Un des modèles favorisés par l’état serait le modèle suédois. Ce modèle est basé sur des points, le salarié est informé à tout moment et laisse percevoir la somme qu’il pourra espérer recevoir à la retraite. Ce qui décantera la situation sur l’âge de la retraite. Un point sûr que les syndicalistes ne veulent pas trancher, c’est bien l’âge de la retraite. Depuis 1982, l’âge légal de la retraite est de 60 ans.

La seule chose qui met tout le monde d’accord est que la situation sera plus difficile pour les jeunes actifs. Si vous êtes jeunes, vous n’avez que deux solutions pour avoir le même niveau de retraite que celui de vos parents, il vous faudra travailler plus et plus longtemps. Perspective pas très réjouissante. Une autre solution s’impose donc: constituez votre propre patrimoine avec vos actifs pour compenser la baisse de votre retraite. Chose difficile à faire avec la crise.

Pendant que l’avenir s’obscurcit pour les jeunes, pour les moins jeunes le soleil fait son apparition. Ceux qui prennent leur retraite dans peu de temps n’auront pas ces problèmes. Il y a des jours où il fait bon d’être retraité :-)