Résultats des élections 2012 : la présidentielle en ébullition


L’élection présidentielle de 2012 marquera t-elle un tournant sur le plan médiatique? La possibilité d’une révélation précoce des résultats au premier tour, qui est la nouveauté de cette élection, courrouce beaucoup d’observateurs habitués à connaître les résultats à 20h.

En effet, certains considèrent que divulguer des estimations plus tôt que prévu aurait une influence sur le choix des votants de dernière minute et c’est pourquoi des dispositifs préventifs se mettent en place afin d’éviter toute révélation anticipée d’estimations.

Tout d’abord, les principaux instituts de sondage de France se sont mis d’accord pour ne pas donner leurs habituels sondages à la sortie des urnes aux médias étrangers qui seraient susceptibles de fournir en exclusivité les estimations avant les médias français.

De plus, nous avons appris ce vendredi à l’occasion d’une conférence de presse organisée par la commission des sondages, qu’un dispositif de contrôle sans précédent sera chargé de dissuader les éventuels médias ou particuliers qui ne voudraient pas respecter la tradition : jusqu’à 75 000 euros d’amende pour une personne physique et jusqu’à 375 000 euros à payer pour une personne morale, y compris pour les blogs et médias étrangers.

Mais est-ce que la menace d’une amende conséquente et de poursuites judiciaires sera suffisante pour convaincre tout les médias étrangers de faire un croix sur une exclusivité sans précédent dans l’histoire des élections dans l’Hexagone?

Ce sujet est devenu un sujet de campagne en cette fin de période électorale, notamment pour les deux favoris des sondages, Francois Hollande et Nicolas Sarkozy, qui, une fois de plus, sont en désaccord. Le président sortant, candidat de l’UMP à sa propre succession, considère que la révélation des résultats est plus ou moins inéluctable et que les mesures punitives promises par l’organisme de contrôle sont démesurées. Le candidat socialiste, lui, est favorable à plus de sévérité envers les personnes et les médias qui iraient à l’encontre de la règle. Et, selon un sondage réalisé cette semaine, les français partagent l’opinion du candidat du PS et semblent très attachés à la tradition des résultats à 20 heures. De plus, seulement une petite partie des personnes sondées semblent vouloir recourir aux médias étrangers et aux réseaux sociaux pour connaître les résultats en avance.

Quoiqu’il en soit, cette question aura fait couler beaucoup d’encre et continuera à faire parler si les sanctions promises sont appliquées.