Résultats des élections régionales 2015


Où suivre les résultats en direct 1er tour et 2è tour ?

Les réseaux sociaux comme Twitter semblent être le meilleur moyen de se tenir informé minute par minute des résultats, mais plusieurs médias feront des couvertures en direct (Le Monde, Libération, Le Figaro). Sans compter toutes les chaînes de télévision comme TF1, France2, France3, BFMTV ou iTélé.

Les premiers résultats seront dévoilés à 20h heure française.

elections regionales 2015

Résultats officiels des élections régionales de 2015 : sur le site du gouvernement français http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/ ou www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats

Résultats commune par commune avec champ de recherche sur le site du Monde : lemonde.fr/carte-departements/

urne

Élections régionales 2015

Les élections régionales se tiendront ce dimanche 6 (premier tour) et le 13 décembre (second tour). Les Français auront l’occasion de renouveler les conseils régionaux de métropole et d’outre-mer. Si le PS dirige depuis plusieurs années la quasi-totalité des régions, ce scrutin pourrait générer un renversement total des équilibres. Explications.

Un nouveau découpage

Le redécoupage régional s’est opéré comme suit: Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire, Corse, Île-de-France, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, La Réunion, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Normandie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il faut aussi ajouter les collectivités d’outre-mer: Guyane, Guadeloupe et Martinique.

En plein état d’urgence

Ces élections interviennent dans un contexte post-attentats, un peu moins d’un mois après les évènements tragiques du 13 novembre à Paris. Si personne n’a semble-t-il envisagé de reporter le scrutin, il sera intéressant de voir si la gestion du président entrera en ligne de compte au moment du vote, ou si les électeurs préfèreront se focaliser sur des problématiques plus régionales.

Tendances régionales

L’institut IPSOS, qui a procédé par échantillons régionaux, a sondé les intentions de vote sur deux tours. Ces résultats sont à prendre avec des pincettes – comme chaque sondage – mais constituent une bonne photographie à l’instant T.

Le premier constat qui ressort, c’est la possibilité que trois régions tombent dans l’escarcelle du FN (Front National). Marine Le Pen et sa nièce séduisent toutes deux au premier tour 40% des sondés dans le Nord et en Provence – un score qu’elles renouvelleraient au second tour. Dans l’Est, Florian Philippot, tenant de la ligne souverainiste du parti, serait en mesure de l’emporter en triangulaire d’une courte tête avec 37%, juste devant la liste de droite (35%).

Pour le Parti socialiste, la séquence promet d’être difficile à gérer. Si le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian paraît en très bonne posture dans la région Bretagne (45%, contre 33% aux Républicains), cette situation ne se reproduit pas sur le reste du territoire. Les candidats d’union de la gauche pourraient éventuellement l’emporter dans trois autres régions, mais leur avance est si faible que les prévisions semblent bien hasardeuses.

Du côté des Républicains, l’objectif est de ravir à la gauche plusieurs conseils régionaux. Et la formation de Nicolas Sarkozy semble en capacité de le faire. En Île-de-France, Valérie Pécresse devancerait Claude Bartolone au second tour avec 40%, contre 38% pour le candidat du PS. Un peu plus au sud, en Auvergne Rhône Alpes, Laurent Wauquiez pourrait ravir à Jean-Jack Queyranne son fauteuil de président, même si l’avance est très maigre (37% et 36%). Les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire et la Normandie font partie des autres territoires où la droite peut nourrir quelques espoirs.

FAQ des élections : www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/elections-regionales-2015/