Résumé semaine financière du 29 mars au 2 avril 2010


France

La croissance du PIB au quatrième trimestre est de 0.6% après 0.2% au troisième indique l’Insee. En moyenne sur l’année 2009, le PIB est en recul de 2.2% c’est la plus forte baisse depuis l’après guerre.

Les dépenses des ménages accélèrent à 1% tandis que l’investissement diminue de 1.3% au même rythme qu’au troisième trimestre.

Le taux d’épargne des ménages a augmenté de 1.1 point en 2009 et s’établit à 16.4%

La dette reçoit la note AAA assortie d’une perspective stable par l’agence de notation Fitch Ratings. Le niveau de la dette publique déjà élevé au début de la crise s’inscrit en progression substantielle.

A la fin 2011 la France devrait encore afficher l’un des ratios d’endettement les plus élevés des pays souverains classés AAA prévient l’agence.

Les prix à la production connaissent une petite hausse de 0.1% en février contre 0.6% en janvier (Insee) Les prix des denrées alimentaires connaissent la même hausse 0.1% en février.

Sur un an les prix sont en hausse de 1%

Le déficit public représente 7.5% du PIB en 2009 en légère amélioration par rapport aux prévisions de 7.9% (Insee)

Le déficit a augmenté de 80.1 milliards d’euros en 2009 sous l’effet d’une baisse des recettes de 4.3% et d’une hausse des dépenses de 3.8% a précisé l’Insee

La dette publique au sens de Maastritch a augmenté de 31.7 milliards au quatrième trimestre pour atteindre 1489 milliards d’euros fin 2009 soit 77.6% du PIB selon l’Insee.

Allemagne :

L’office fédéral des statistiques annonce une augmentation des prix à la consommation de 1.1% en mars en comparaison annuelle, soit une accélération par rapport à février qui était de 0.6%

Royaume Uni :

L’économie a progressé de 0.4% en rythme séquentiel au quatrième trimestre ( chiffre révisé)

Le PIB a chuté de 4.9% sur l’année 2009 après une hausse de 0.5% en 2008 selon l’institut national de la statistique DNS

Zone-Euro :

L’indice du sentiment économique et du climat des affaires ont progressé plus que prévu en mars à97.7 points par rapport95.9 en février. Thomson Reuters donnait un consensus de 97.2.

L’indice publié par la Commission européenne est le plus haut niveau de l’indicateur depuis mai 2008 ;

C’est l’Allemagne qui a connu la plus forte hausse 3.4 points après la Pologne2.7, le Royaume Uni 2.6 et les Pays Bas 2.4.

La progression est plus modérée en France et en Espagne1.4 points c’est inférieur à la moyenne qui est de 1.8. Par contre en Italie l’indice c’est détérioré de 1.5 points.

L’inflation est en hausse en mars de 1.5% en un an c’est le plus haut niveau depuis décembre 2008 selon une première estimation d’Eurostat.

Le taux de chômage atteint 10% en février contre 9.9% en janvier soit 14.749 millions de personnes (Eurostat)

Etats-Unis :

Le cabinet ADP sur l’emploi privé a annoncé 23 000 emplois perdus, alors que les économistes tablaient sur 40 000 créations.

Inscriptions au chômage, le département du travail a comptabilisé 439 000 nouvelles inscriptions la semaine dernière.

Les dépenses de construction ont baissé de 1.3% en février après une baisse de 1.4% en janvier

La progression de l’activité du secteur manufacturier est supérieure aux prévisions en mars selon l’enquête de l’ISM

L’indice de l’activité est à 59.6 points en mars contre 56.5 en février et qui était prévu au même niveau en mars par les économistes. C’est le huitième mois consécutif de hausse.

L’économie a créé 162 000 postes nets sur le mois de mars grâce au secteur privé d’après les chiffres corrigés des variations saisonnières publiés par le département du travail à Washington. C’est le chiffre le plus élevé depuis mars 2007

Prés de 8.4 millions d’emplois, soit 6 % de la population employée (hors agriculture) ont été perdus entre décembre 2007 et février 2010 .

Le taux de chômage reste stable pour le troisième mois consécutif a 9.7% de la population active.

Une mesure plus large, en incluant les salariés en marge de la population active et ceux à temps partiel donnent un taux de chômage de 16.9% en mars contre 16.8% en février.

Les principales variations des actions sur 5 jours

En ce qui concerne les actions cotées sur le Cac 40

27 hausses et 13 baisses

10 de plus de 2%

Lagardère 31.02 +8.05% ; EDF 40.795 +4.9% ; Danone 45.46 +4.47%

Unibail-Rodamco, Pernod Ricard, PPR et Accor entre +3.74 et 3.47%

Les baisses 4 entre -7.12 et -2.08%

Michelin -7.12% Alcatel -3.81% Peugeot -3.37%

Et Sanofi-Aventis -2.08%

En ce qui concerne les actions cotées sur le SBF120 hors Cac 40

58 hausses et 22 baisses

10 de plus 5%

Sperian 70.10 +13.91% 3ème plus forte hausse depuis début janv avec +39.11%

Eramet 267.25 +10.98%

Derichebourg +8.62%

Havas 3.857 +7.71% 4ème depuis 1 janv avec +38.19%

CGG Veritas +7.71% plus forte hausse depuis le 1 janv avec 49.33%

Nexity, Maurel et P, Imerys, Icade, et Rexel entre 5.73 et 7.26%

Parmi les baisses

Seulement 3 entre -2 et -3.81%

Stallergenes 57.86 -3.81% ; Valeo 26.615 -3.59% ; Nicox 6.291 -2.22%

Les indices :

Cac 40 ;4034.23 +1.14% ; Euro Stoxx 50 ; 2978.5 +1.28% ;Allemagne, Dax Perf 6235.56 +1.89% Russie RTS Index 168.39 5.82%

Dow-Jones à 10927.07 +0.71% et le Nasdaq composit à 2402.58 +0.31% Canada S&P/TSX 12151.06 +1.62%

Nikkei 225 à 11244.4 +2.26% Inde Bombay 117692.62 0.27% Chine SSE Compos 3147.42 2.87%