François Hollande : certains salariés pourront partir à la retraite à 60 ans


Suite à son élection, le nouveau président français souligne les grandes lignes de son programme. François Hollande entend notamment apporter des restructurations à la réforme Woerth.

Les grandes lignes de la réforme Woerth

Les textes de loi qui délimitent la réforme Woerth spécifiaient que le départ à la retraite des salariés français devait se faire à partir de 62 ans. En ce qui concerne la retraite à temps plein, cette réforme indiquait que la retraite à taux plein était effective à compter de 67 ans, soit deux ans de plus qu’auparavant.

Les restructurations envisagées par le nouveau président français

Dans les plans d’urgence qu’il souhaite ériger, François Hollande entend restituer à 60 ans le seuil minimal de départ à la retraite des Français. Néanmoins, pour bénéficier de l’application de cette mesure, le salarié devrait au moins avoir cotisé pendant une durée de 41 ans. En d’autres termes, son entrée dans la vie active devrait se faire au plus tard à l’âge de 19 ans. Notons qu’avec ces nouvelles dispositions, les congés parentaux et les périodes de chômage ne seront pas pris en compte dans les 41 ans d’activité professionnelle du salarié.

Les impacts de cette restructuration des textes existants

En soumettant ce plan d’urgence, le président récemment élu n’abroge pas les textes votés par le gouvernement Fillon. En effet, il y apporte seulement quelques rectifications. Si ces nouvelles mesures sont adoptées, chaque année, près de 150 000 salariés pourront partir à la retraite. Pour donner vie à ce projet, le point des cotisations retraites pourrait être progressivement augmenté. Néanmoins, des négociations avec les dirigeants d’entreprise et les syndicats des travailleurs sont prévues avant le vote de ce plan d’urgence.