Rétrospective des principaux Krachs boursiers : 1929, 1987, 2000, 2008, 2011


Krach Wall Street 1929
Les chutes en bourse se multiplient et se ressemblent. Petit tour en arrière sur les principaux krachs qui ont marqué les dernières années.

Le Krach du 24 Octobre 1929 se déroula à la bourse de New-York. Cette crise marqua le début de la Grande Dépression, qui fut une crise majeure du 20ème siècle, si ce n’est la plus importante. L’ensemble des marchés internationaux a été touché. Ce Krach boursier hérita par ailleurs le nom de « jeudi noir », jour durant lequel l’indice Dow Jones a perdu jusqu’à 22,6% de sa valeur.

Le krach de 1987 est du à la montée des taux d’intérêts le jour où l’indice Dow Jones, de la bourse de New-York perdit 22,6%. Cette chute a entrainé avec elle les autres places boursières. Ce krach constitue le premier krach de l’époque informatique.

En 2000, la bulle spéculative qui s’était construite autour des valeurs boursières consacrées à la technologie internet ainsi qu’au développement des nouvelles technologie, s’est dégonflée. L’indice Nasdaq a reculé de 27% sur deux semaines, et de 39,3% en un an.

Le krach de 2008 est une conséquence directe de la crise des subprimes qui submerge les États-Unis. Cette crise s’est étendue aux marchés financiers internationaux. Les indices boursiers principaux perdent entre 30% et 50%.

En 2011, la dette américaine créé un certain nombre d’incertitudes et des indicateurs américains font plonger les marchés en quelques jours. L’agence de notation Standard and Poor’s, en abaissant la note des États-Unis de AAA à AA+, n’a fait qu’accentuer la chute des marchés.