Souscrire facilement un prêt immobilier : comment faire ?


Confrontées aux nouvelles obligations des autorités européennes, les banques deviennent plus exigeantes vis-à-vis des emprunteurs. Retrouvez quelques astuces pour faciliter votre demande de crédit immobilier.

Prioriser l’apport personnel et l’aide d’un courtier

De plus en plus méfiants, les créanciers exigent actuellement des dossiers de prêt plus précis et plus percutants auprès des candidats à l’emprunt. Il est de ce fait impératif de trouver des parades pour contourner les conditions imposées par les banques. Pensez en premier lieu à délester vos comptes en banque d’éventuelles dettes impayées avant de constituer un nouveau dossier de prêt. Cet acte pourrait vous emmener à céder les crédits revolving sur vos portefeuilles. Dans la demande de crédit, mieux vaut proposer un apport personnel conséquent, de l’ordre de 10 % du prêt pour les jeunes et de 25 % pour les adultes. Il est aussi recommandé de consulter un courtier spécialisé. Cet expert des prêts immobiliers vous fera gagner du temps autant pour chercher les contrats répondant à vos attentes que pour conclure l’engagement.

Rechercher les crédits immobiliers adéquats

Pour mettre toutes les chances de son côté, il est préférable de se concentrer uniquement sur les offres de prêts en ligne correspondant à vos capacités financières et vos besoins. Le marché compte en ce moment plusieurs formules intéressantes, dont les emprunts à taux semi-variables. Ce type de crédit immobilier propose d’abord un taux fixe sur une période laissée au choix de l’emprunteur, puis, à l’issue de ce délai, les taux deviennent variables. Cette solution s’adresse principalement aux primoaccédants, dont l’objectif est de vendre le bien avant l’échéance de la période à taux fixe. Il est par ailleurs possible de négocier l’insertion d’une clause dite de modularité des échéances dans le contrat. Cette ligne permet de modifier à tout instant, avec l’accord du banquier, les remboursements mensuels des prêts en fonction de votre situation financière.

via l’express