Stress Tests bancaires : 7 banques recalées


Après beaucoup d’attentes au niveau des observateurs du monde de la finance, les résultats finaux des stress tests (tests de résistances financiers) des banques ont été finalement dévoilés. Sans grandes surprises, les principales banques européennes s’en sont sorties sans grandes difficultés. Durant l’attente des résultats, plusieurs polémiques avaient fait leurs apparitions, notamment en ce qui concerne la crédibilité des tests. Cependant, rien ne laisse encore présager si ceux qui ont été effectués ont été indulgents ou pas envers certaines banques.

Les principales rumeurs qui circulaient durant la période qui précédait l’annonce, c’est que cet exercice n’était pas sans risque.

Heureusement, parmi les 91 banques européennes qui ont été soumises au test de solidité financière, seulement 7 d’entre elles ont été recalées, dont cinq en Espagne (Civica, Cajasur, Unnim, Espiga et Diada), une en Allemagne (Hypo Real Estate) et une en Grèce (Atebank).

Selon le CEBS (Comité des régulateurs européens), ces institutions bancaires devront se tourner vers des levées de fonds afin qu’elles puissent renforcer leur situation financière. Déjà présentées en tant que banques fragiles, elles ont toutes un point en commun : elles ne sont pas cotées en bourse.

Parmi les 84 banques qui ont réussi le test, plusieurs d’entre elles se sont situées à la limite requise (tier ratio de 6 %), notamment Piraeus Bank, Banco Pastor et Caja Sol.

source : journal des finances