Surendettement en France : Les locataires restent toujours les plus touchés


D’après une récente publication de la Banque de France, les locataires sont toujours classés en tête de la liste des personnes les plus surendettés en 2011 avec une part importante de 78,6 %.

Les locataires moins touchés qu’en 2010

Parmi les quelque 200 000 dossiers reconnus recevables par la Commission de surendettement en 2011, près de 78,6 % sont des locataires. Toutefois, force est d’admettre que cette proportion a connu une légère baisse sachant qu’elle atteignait 80 % en 2010. En revanche, du côté des propriétaires, les chiffres sont ressortis en hausse, passant de 7,5 % en 2010 à 9,3 % en 2011. De l’avis de la Banque de France, auteur de l’analyse, ce léger changement dans les résultats reflète le changement de pratique de la Commission de surendettement. Ceci est dû à l’entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010. Les propriétaires ne sont plus exclus de la procédure de surendettement comme c’était le cas avant.

Émergence des séniors

Une autre information révélée par cette publication : près d’un Français surendetté sur quatre appartient à la classe d’âge de 55 ans et plus. Par ailleurs, les moins de 25 ans ne représentent qu’une part faible de 2,9 % en 2011 contre 5 % dix ans plus tôt. Mais les personnes âgées de 35 à 54 ans demeurent les victimes principales de cette hécatombe. Plus de 50 % des dossiers recevables en 2011 sont issus de cette dernière catégorie. Bien que les prêts à la consommation restent toujours les principaux facteurs évoqués par les analystes, il n’en demeure pas moins que les crédits immobiliers y prennent une part non négligeable : 8,7 % des dossiers. Enfin, toujours d’après l’enquête de la Banque de France, près de 25 % des personnes déclarées surendettées sont sans-emploi.