La Poste commercialise un nouveau timbre vert moins cher


Lettre verte

Une méthode d’affranchissement plus écologique des lettres a été lancée ce week-end par La Poste, sous la forme d’un timbre vert.

Lancement du timbre écologique « Lettre verte »

Un timbre « écologique » représentant une feuille verte avec le profil de Marianne en filigrane a été lancé par La Poste le samedi 1er octobre 2011. Ce timbre « lettre verte », qui est vendu à 57 centimes d’euros, est censé garantir l’acheminement et la livraison d’un courrier dans les 2 jours et par des moyens de transport plus écologiques. En d’autres termes, la lettre verte devrait limiter au maximum les interventions des avions, à l’exception des correspondances qui concernent les départements d’outre-mer ou la Corse. En matière de prix, ce timbre constitue d’ailleurs un intermédiaire entre le timbre « Écopli » à 55 centimes d’euros, pour une livraison après 4 jours, et la lettre prioritaire valant 60 centimes, pour une livraison le lendemain.

Démarche écologique ou opération marketing ?

D’après les représentants de La Poste, la commercialisation de cette « lettre verte » s’inscrit dans la politique du groupe visant à réduire de façon significative les émissions de gaz à effet de serre comme le dioxyde de carbone. Cette démarche globale mobilise notamment une gamme de véhicules de transport verts, des formations à la conduite respectueuse de l’environnement, une optimisation des bâtiments par rapport aux normes énergétiques, ainsi qu’une conception plus écologique de ses produits et services. Pourtant, le syndicat SUD-PTT dénonce la campagne marketing opérée par le groupe autour de ce nouveau timbre. Il soutient entre autres que les émissions de CO2 causées par les transports du groupe sont en hausse.