Un manque d’information sur l’épargne retraite constaté chez les jeunes actifs


L’opinion des jeunes concernant leur retraite a été analysée par le cinquième Observatoire LCL en ville/OpinionWay. Au terme de cette étude, il a été révélé que ces jeunes manquent d’accompagnement et surtout, d’informations.

Zemanta Related Posts Thumbnail

Les jeunes actifs urbains pensent à leur retraite

Cette récente étude a révélé que la retraite figure assez haut dans la liste des préoccupations principales des jeunes actifs en milieu urbain. Force est pourtant de constater que la plupart d’entre eux ignorent comment s’y prendre dans la préparation efficace d’une retraite. Si 36 % des personnes interrogées étaient informées, 27 % ont entamé des recherches d’informations sur le sujet. Il est ainsi évident que ces jeunes urbains font face à un cruel manque d’informations sur la préparation de la retraite. D’ailleurs, 80 % des jeunes questionnés ont souhaité obtenir un accompagnement à ce sujet.

Une diminution du pouvoir d’achat et des retraites à prévoir, selon eux

Jouir des avantages d’une retraite active intéresse un grand nombre de jeunes actifs urbains. Ils ont en outre conscience que pour les années à venir, le niveau des pensions ira en diminuant considérablement. En termes de pouvoir d’achat, ces jeunes pensent également qu’une réduction de près de 30 % est envisageable dans les années à venir.

Une solution déjà en place pour 35 % des jeunes

D’après cet observatoire, les jeunes considèrent qu’il est raisonnable de commencer à préparer leur retraite à l’âge de 40 ans. Certains ont d’ailleurs déjà commencé à investir, en témoignent les 35 % ayant entamé une épargne de manière à bénéficier d’un capital le jour de leur retraite.