Une Pharmacie sur quatre pourrait faire faillite cette année en France


Selon une récente étude menée par la société Coface, qui se spécialise dans l’assurance crédit et l’information aux entreprises, il semblerait que près d’un quart des pharmacies présentes sur le territoire français pourraient mettre la clé sous le paillasson durant cette année-ci. En effet, cette étude démontre clairement que plus de 24 % des pharmacies seraient sous la menace d’un fort risque de faillite au courant de cette année. Face à cette situation, les pharmaciens demandent la mise en place d’un plan d’urgence.

L’étude menée par la société Coface et qui a été mise à l’avant par Le Parisien stipule que ce phénomène se serait enclenché depuis 2006, année ou le dépôt des bilans se serait multiplié par trois. Ce déclin s’est également fait ressentir en 2010, ou 167 pharmacies ont dû fermer leurs portes. La société Coface laisse entendre que plusieurs facteurs pourraient expliquer cette tendance, notamment les réformes sur les dépenses de santé, qui ont été mises en place depuis 2005 en vue de maîtriser le déficit de la Sécurité Sociale ou encore la forte concurrence des parapharmacies et la faible marche de profit que comportent les médicaments génériques.

Ce domaine serait donc en crise, malgré la régulation jugée « théorique » par certains face à la politique des quotas. Face au plan d’urgence qu’exigent les pharmaciens, Xavier Bertrand, le ministre de la Santé, a commandé une enquête à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas). Cette institution compte rendre son verdict vers la fin du mois d’avril prochain.