Les conseillers bancaires face aux risques de la webcam des visiorendez-vous


Depuis une vingtaine d’années, les agences bancaires en ligne ne cessent de se développer, amenant d’autres services et d’autres pratiques dans le secteur. Les entretiens à distance entre conseillers bancaires et clients par webcam font craindre des abus quant à l’utilisation des vidéos.

Développement des Net agences

Au milieu des années 1990, les banques en ligne font leur apparition, proposant leur service uniquement sur internet, dont l’ouverture d’un compte bancaire, accès aux cartes de crédit, aux chéquiers. 100 % en ligne, elles octroient des crédits et disposent de tous les services d’une agence traditionnelle comme l’épargne et divers produits de placement. Les assureurs ont mis en place eux aussi des services bancaires disponibles sur internet.

Complétant leurs réseaux déjà existants, les banques traditionnelles ont créé leurs agences en ligne. Ainsi voit-on apparaître sur le web, La Net Agency pour BNP Paribas, e-lcl pour LCL, labanquepostale.fr pour La Banque Postale ou encore Mon Banquier en ligne pour la Caisse d’Épargne.

Risque de dérapage des visiorendez-vous

De plus en plus d’entretiens entre clients et conseillers bancaires se déroulent également à distance, par l’intermédiaire de webcams. Si ce genre de « visiorendez-vous » présente des avantages certains notamment sur la disponibilité élargie du Conseiller, les banques commencent à prendre conscience de certains dangers de ce genre de pratique.

En effet, si l’agence n’enregistre pas les entretiens, ceux-ci peuvent être utilisés par les clients à leur guise. Les banques se désolidarisent d’ores et déjà de leurs employés et déclinent toute responsabilité quant à d’éventuels débordements sur l’utilisation de ces vidéos. Une attitude qui provoque l’indignation des syndicats.

source: latribune