Emmanuel Macron veut baisser «significativement l’impôt sur le revenu»

Le président français Emmanuel Macron a passé son grand oral à 18h auprès des français lors d’une conférence de presse de plus de 2 heures dans la salle des fêtes de l’Élysée.

Cet exercice de communication auprès des français pour répondre à la colère des gilets jaunes intervient exactement 10 jours après l’incendie de Notre-Dame de Paris.

Emmanuel Macron in Tallinn Digital Summit. Welcome dinner hosted by HE Donald Tusk. Handshake (36669381364) (cropped 2)
Emmanuel Macron – source image : EU2017EE Estonian Presidency [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Impôts, services publics, retraites, école : voici ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

  • Service public : il n’y aura plus de fermetures « ni d’hôpitaux ni d’écoles » d’ici 2022, c’est à dire d’ici la fin du quinquennat. Emmanuel Macron promet aussi des classes de 24 élèves maximum de la grande section de maternelle au CE1. Enfin  il veut créer des « Maison France services ». Il s’agirait d’un lieu unique, installé dans chaque canton, où le citoyen trouverait tous les services de l’Etat. 
  • Fiscalité : l’impôt sur le revenu va « baisser significativement pour ceux qui travaillent », annonce le président. Cette baisse des impôts, le président de la République veut la financer en supprimant les niches fiscales, en demandant aux Français de travailler plus, et enfin en réduisant les dépenses de l’Etat ».
  • Démocratie : le vote obligatoire ne sera pas mis en place tout comme la reconnaissance du vote blanc. Le président dit non au RIC, le référendum d’initiative citoyenne demandé par les Gilets jaunes, mais veut faciliter le RIP, le référendum d’initiative populaire (RIP).
  • Fonction publique : le chef de l’Etat veut plus de fonctionnaires sur le terrain et moins dans l’administration centrale.
  • Immigration : « Il nous faut des frontières », a affirmé Emmanuel Macron, qui veut refonder la « politique migratoire européenne ». 
  • Retraites : le Président a annoncé qu’au 1er janvier 2020, les retraites de moins de 2000 € seront réindexées sur l’inflation. Il en sera de même pour toutes les retraites à partir de 2021

Source: La Dépêche

Laisser un commentaire